Histoire de Montreuil – C.A. Montreuil 93

Your address will show here +12 34 56 78

NOUS AVONS TOUS UNE

Histoire

Ce village, un temps refuge spirituel de la plus haute monarchie, est devenue la première ville d'Ile-de-France libérée de l'occupation et aujourd'hui la 5 ème plus peuplée.
En apprendre davantage

Stratère d'or des Parisii

Monnaie de la petite tribu gauloise des Parisii est déjà installée dans la région au cours du iiie siècle av. J.-C

Origines

L’on sait que l’endroit est peuplé depuis le néolithique, et qu’il fît plus tard partie du territoire de la peuplade celtique des Parisii.

Montreuil-sous-Bois tire son nom du latin monasteriolum, petit monastère ou petite église et de la proximité d'un grand bois (Vincennes). Sous le règne du roi Hugues Capet, le terroir de Montreuil-sous-Bois relevait du comté de Paris et sur le plan religieux du diocèse de Paris. En 1070 la seigneurie de Montreuil était défendue par le chevalier Morard de Montreuil, premier seigneur vassal du roi Philippe 1er (dynastie des capétiens).

Le Roi Philippe 1er

est le suzerain direct du Chevalier Morard de Montreuil (premier seigneur connu du village).

Montreuil, terre du culte royal au moyen âge
Au fils des siècles, ce village ne va cesser de prendre de l'importance jusqu'à devenir au XIIème siècle, un lieu de prédilection pour le haut clergé et les puissants seigneurs. Son essor se concrétise par la construction de l'église Saint-Pierre-Saint-Paul qui devient l'église de la paroisse où le roi, la Cour et les Grands du royaume viennent faire leurs dévotions. De style gothique primitif, elle sert donc de lieu de culte pour la famille royale dont le manoir se trouve à Vincennes. Le roi Louis IX (Saint Louis) et sa mère Blanche de Castille viennent ainsi y faire leurs dévotions et le futur roi Charles V ainsi que sa première femme, Jeanne de Bourbon, y sont baptisés.
En raison de ses nombreuses sources, la ville a, dès 1360 et jusqu'à la révolution de 1789, la charge d'alimenter en eau le château de Vincennes. En échange, les montreuillois sont exemptés d'impôts, de taille et de corvées. Ces privilèges permettent un développement considérable de Montreuil mais le déclin s'amorce lorsqu'au XVIème, les rois de France délaissent Vincennes, pour Fontainebleau et Saint-Germain. La chapelle de la Pissotte à Vincennes qui se déclare paroisse en titre en 1667 porte un coup définitif au village. A cet abandon s'ajoutent de nombreux conflits qui l'opposent aux intendants du roi.
  • Point de départ de l'essor

    Eglise

    La construction de Saint-Pierre-Saint-Paul participa grandement au développement du village.

  • Louis IX

    Dévotion

    Montreuil est à cette époque est un lieu privilégié sous Saint-Louis et Charles V

  • Développement considérable

    Fonction

    Les sources de Montreuil ont vocation à alimenter en eau de château de Vincennes

Le Baron de Buzenval

Propriétaire terrien des parcelles de Montreuil

Profondes transformations
C'est pourquoi les habitants vont jusqu'à constituer leur paroisse en "municipalité" au cours du XVIIIème siècle. Mais la famine guette les 4000 habitants. La peste sévit, les récoltes sont détruites, la misère croît. Le Baron de Buzenval profitant de la détresse des paysans rachète à prix dérisoires leurs maigres lopins de terres.
Puis, arrive le grand jour : le 14 juillet 1789 et la prise de la Bastille à laquelle un détachement de Montreuillois participe. La ville subit plutôt qu'elle ne participe à la Révolution, puis traverse la Terreur et les troubles de la fin du XVIIIe siècle. Les massacres révolutionnaires feront peu de victimes (Deux personnes guillotinées pour propos royalistes, sur dénonciation de leurs voisins). De 1790 à 1795, Montreuil est un canton du district de Bourg-de-l'Égalité.
Le XIXe siècle voit s'établir des industries à Montreuil, des usines de transformation du bois et des peaux, de fabrication de jouets et des briqueteries et plâtreries qui exploitent le gypse du sous-sol montreuilloisEn 1876, le Montreuillois Émile Reynaud invente le praxinoscope. En 1896, un autre Montreuillois, Georges Méliès, construit à Montreuil les premiers studios de cinéma au monde (Star film). Les frères Lumière et Charles Pathé (L'Albatros), en 1904, y ont également eu des ateliers cinématographiques.

Premier Studio de cinéma

Georges Méliès a fait construire le premier studio de cinéma créé en France dans la propriété de Montreuil dont son père l'avait doté.