Your address will show here +12 34 56 78

Michel JAZY

9 Records du monde / 17 Records Européens / 43 Records de France

 Après ces débuts prometteurs, le CA. Montreuil 93 va rentrer, tant sur le plan individuel que collectif, dans une phase éblouissante avec l'arrivée de Michel JAZY.  La carrière de Michel JAZY fut exemplaire avec 43 victoires sur 43 compétitions, et le C.A. Montreuil 93 en récolta les fruits. Qu'on en juge : 9 records du Monde, 17 records d'Europe et 43 records de France, et tout cela en portant le maillot du club sur tous les stades du Monde, d'Europe, et de France.
Dès les premiers contacts avec le Président Jean DELBERT, un fort courant de sympathie pour ne pas dire une réelle complicité s'instaure entre les deux hommes. D'une part, Jean DELBERT aîné d'une famille de 8 enfants dont le seul sport qu'il ait jamais pratiqué fut le travail aux champs dans la ferme paternelle, derrière la charrue et comme il aimait à le dire "derrière le cul des vaches de salers".
Et de l'autre Michel JAZY d'origine polonaise issue d'une famille qui pour chercher du travail était venue en France à la fin de la Grande Guerre, né le 13 juin 1936 à Oignies où, très tôt, il sera confronté aux difficultés de la vie, certes très rude, de la région minière où les terrils noirs de poussière de charbon remplaçait les collines verdoyantes de sa Pologne d'origine.
Après avoir essayé le football, il s'inscrit à l'âge de 10 ans, dans une course pendant une ducasse (fête du pays dans le Nord) qu'il remporta, ce qui fut d’ailleurs sa première participation en course à pied. Par la suite, il s'illustra au Challenge de la 1ère Foulée qu'il remporta et, dès le lendemain, dans le journal Paris Presse, on pouvait lire : "un champion est peut-être né durant ce challenge".
Pour bien illustrer son attachement au C.A. Montreuil 93, Michel JAZY n'a jamais hésité à participer aux Championnats Interclubs dans d'autres disciplines, uniquement pour remplacer un athlète défaillant. C'est ainsi qu'il triple-sauta 12.96 m et qu'il lança le javelot à 37.04 m sans oublier qu'aux nombreuses sollicitations des organisateurs de meetings, il répondait positivement à la seule condition que d'autres athlètes du C.A.M. 93 soient également invités.
  • Marche Athlétique (1914-1999)

    Gilbert ROGER

    Champion du Monde de Grand fond (1958). 8 X vainqueur du Circuit de Lyon. Remporte 7 fois de suite Strasbourg-Paris

  • (1939 - 2016)

    Henri DELERUE

    Remporte 13 titres de champion de France de marche athlétique sur route, dix sur la distance du 20 km, et trois sur celle du 50 km. Améliora 4 records de France. Il participe à trois Jeux olympiques consécutifs, se classant sur 20 km 12e en 1960 et 13e en 1964, et sur 50 km 15e en 1964 et 21e en 1968. Il compte 37 sélections en équipe de France


Gilbert ROGER (1914-1999) Champion du monde de grand fond (1958) remportait à la même époque pour la 7ème fois successive l'épreuve de marche Strasbourg-Paris à la vitesse moyenne de 7,4 km/h sur 550 km! Sans oublier notre marcheur Henri DELERUE qui pris brillamment la relève de Gilbert. Il fût 13 fois Champion de France améliora 4 records de France et participa à 3 éditions consécutives des Jeux Olympiques. 
Pour terminer cette période faste, l'escrime, avec des sabreurs de haut niveau, enleva plusieurs titres de champions de France avec ROULOT en 1959, Marcel PARENT, champion de France junior en 1959, Serge PANIZZA (champion de France junior en 1960 et 1962) - ces deux derniers furent sélectionnés au sabre aux Mondiaux de Montréal et ensuite aux Jeux Olympiques de Mexico - et enfin MOUTON, qui en 1959 enleva le challenge Marcel DENTZER.
Roger BAMBUCK, sprinter de grand talent, allait également faire parler de lui bien que ce ne soit  qu'à l'âge de dix-sept ans qu'il commença à pratiquer sérieusement l'athlétisme. Un athlète de valeur, qui n'arriva qu'un peu plus tard, en 1965, au C.A. Montreuil 93 juste après sa première participation aux J.O de Tokyo (1964). En 1966, Il égale alors le record de France du 100 m établi par Abdoulaye Seye (1959) en 10"2 et remporte le titre européen sur 200 m et celui du relais 4 × 100 m. Le 12 juin 1968, lors du Mémorial Méricamp5 organisé au stade Jean-Bouin, il bat le record de France du 100 m en 10"1.
Le 20 juin 1968 à Sacramento, lors des l'épreuve du 100 m des championnats des États-Unis, Roger Bambuck termine sa série à égalité avec l'Américain Charles Greene en 10"00. Le record du monde est égalé et c'est la première fois qu'un athlète français en est le détenteur.
Le 14 octobre 1968, en demi-finale des Jeux Olympiques, Roger Bambuck réalise le deuxième temps derrière Hines et se qualifie pour la finale. Pour la deuxième fois après Émile Ali-Khan aux Jeux de 1920, un Français est présent en finale du 100 m.
Il finira 5ème du 100m et du 200m cette année là mais se rattrapa le 20 octobre où il dispute la finale du relais 4 × 100 m avec Gérard Fenouil, Jocelyn Delecour et Claude Piquemal. Le relais français termine troisième en établissant un nouveau record d'Europe en 38"4. Roger met un terme à sa carrière sportive à l'issue des J.O.

Tout comme Michel Jazy, lui aussi n'a jamais hésité à "mouiller le maillot" jaune pour son club auquel il était très attaché, ainsi que sa future femme Ghislaine BARNAY, triple championne de France du saut en hauteur et recordwoman de France de cette discipline (1,80m - 1969).